Jorvik

La redécouverte de York, renommée Jorvik par les Vikings , a été l’occasion de mener des fouilles archéologiques de grande ampleur.

La ville de York se situe au nord de l’Angleterre. Elle est traversée par la rivière Ouse, qui lui donne ainsi un accès direct à la mer du Nord. En 865, une importante flotte viking surnommée « la Grande Armée« , composée essentiellement de Danois, arrive en Est-Anglie, une région de l’est de l’Angleterre, afin de s’emparer des terres. Ce n’est qu’en échange d’une tribu que les Vikings acceptent de partir.

La prise de York

En 866, ils remontent alors vers le nord et profitent d’une guerre civile en Northumbrie pour s’emparer de la ville de York, dont le nom scandinave devient Jorvik. En 927, Athelstan, que l’on considère comme étant le premier roi d’Angleterre, parvient à reprendre York aux Vikings, qui devront attendre douze ans et la mort du roi pour reconquérir la ville. En 944, le roi Edmond Ier, demi-frère d’Athelstan, parvient à son tour à reprendre la ville avant qu’elle ne retombe aux mains des Vikings en 948, grâce à Éric Ier de Norvège, surnommé « Éric à la hache sanglante ». Sa mort en 954 met un point final à la domination viking de York.

Fouilles de Coppergate

Entre 1976 et 1981, des fouilles, dirigées par le York Archaeological Trust, ont été entreprises, en prévision de la reconstruction du centre commercial de Coppergate. L’équipe était composée d’archéologues professionnels, mais aussi d’étudiants venus du monde entier, d’archéologues amateurs habitant les environs, ainsi que de quelques détenus autorisés à quitter la prison en journée. Le chantier, qui s’étendait sur 1000 m², a permis de retrouver l’emplacement de plusieurs bâtiments.