Jorvik

La nature particulière du sol, très humide, avec des couches spongieuses semblables à des tourbières, a permis de préserver jusqu’à nos jours des objets exceptionnels en bois, des chaussures en cuir et des vêtements en tissu, ainsi que des graines, des insectes et du pollen. En raison du caractère exceptionnel de ces découvertes, il a été décidé de laisser les vestiges sur place pour les montrer au public. C’est ainsi qu’a été construit le centre viking Jorvik.

Les découvertes

Les archéologues ont découvert à Coppergate 5 tonnes d’ossements animaux, principalement des restes de repas, et de nombreuses coquilles d’huîtres, 1000 tuiles romaines (certaines réutilisées pendant l’ère viking) et 250 000 tessons de céramiques. Ils ont également prélevé et enregistré 2500 échantillons de sol après avoir tamisé plusieurs tonnes de terre.

Le centre viking

Le centre viking Jorvik a ouvert ses portes en avril 1984 à l’emplacement même des fouilles réalisées quelques années plus tôt, en plein cœur du centre commercial de Coppergate.

Le casque de Coppergate

Le casque de Coppergate est un casque anglo-saxon datant du VIIIe siècle, découvert à York en 1982. Il est en fer et en laiton. La protection nasale est décorée d’entrelacs représentant des animaux stylisés.

Sur l’une des bandes en laiton recouvrant le crâne, une inscription latin sous forme de prière, demande protection pour un certain Oshere, que l’on interprète comme étant le propriétaire du casque et qui pourrait appartenir à la dynastie royale des Northumbrian.

En l’absence de corps retrouvé à proximité, les archéologues ont émis l’hypothèse que son propriétaire a pu l’enterrer délibérément. Il est aujourd’hui exposé au Yorkshire Museum.