Uxmal

En visitant les ruines de la cité d’Uxmal, on se retrouve plongé des siècles en arrières à l’époque de la découvert de la grandeur maya.

Le plateau calcaire de la région du Yucatan est un endroit favorable au développement d’une végétation luxuriante. Dans cet environnement tropical humide, les arbres poussent sans la moindre difficulté et recouvrent chaque espace.

Les pyramides construites par les Mayas étant érigées  à partir de blocs calcaires, c’est tout naturellement que la nature a repris ses droits après l’abandon des lieux ; les illustrations publiées au cours de la seconde moitié du XIXe siècle par J.-L. Stephens et F. Catherwood le retranscrivent parfaitement. Les vestiges de la cité d’Uxmal y sont extrêmement bien documentés et nous montrent déjà un extraordinaire degré de conservation.

Une succession d’occupations ininterrompues

Fondé vers 600 après J.-C., le site d’Uxmal arbore une magnifique architecture en pierre répartie en fonction des dénivellations naturelles du terrain sur lequel il est construit. Une disposition en plusieurs blocs d’édifices, construits sur d’immenses terrasses artificielles, organise l’ensemble. durant près de neuf siècles, les constructions s’enchaîneront et le site maintiendra sans interruption son activité. Un bon exemple de cette continuité d’occupation se trouve dans le vestige le plus imposant d’Uxmal, la Pyramide du Devin.

Cet édifice majestueux – ainsi baptisé par les nouveaux arrivants espagnols- s’élève à près de 30 m du sol. au sommer se trouve un temple desservi sur sa façade est par un escalier vertigineux. mais la structure visible à l’heure actuelle n’est que la dernière étape d’une longue série de constructions.

Au total, la pyramide a connu cinq phases d’occupation superposées, les plus récentes englobant et recouvrant les structures antérieures. L’une d’elles, le temple IV, est toujours visible sur la façade ouest de l’édifice et relie une plateforme supportant le mal nommé Quadrilatère des Nonnes. Cet ensemble de bâtiments se compose d’une grande cour centrale encadrée de quatre blocs surélevés par des banquettes. Chaque bloc présente des pièces accolées construites dans le style maya.