Conimbriga

Le site de Conimbriga se situe au Portugal, à quelques kilomètres de la ville actuelle de Coïmbra. La cité, située sur un éperon rocheux, offre un certain nombre d’attraits : le site est protégé et assure la jonction entre le nord et le sud de la Lusitanie. Les Romains s’y installent progressivement à partir de la fin du IIe siècle. Elle connaît plusieurs phases de développement.

L’essor de la cité

À l’ancien promontoire celtique succède une véritable cité romaine qui s’adapte progressivement à la trame urbaine antérieure au cours de la période augustéenne ( fin du Ier siècle avant J.-C. – début du Ier siècle après J.-C.) et accède au rang de municipe à la fin du Ier siècle après J.-C. La ville s’organise et continue à se doter d’une parure monumentale digne d’un nouveau statut : au forum préexistant s’ajoutent de nouveaux thermes et un amphithéâtre ainsi qu’un réseau hydraulique sophistiqué. la ville prospère, comme en témoignent les luxueuse demeures.

Déclin et abandon

L’instabilité de l’empire pousse plusieurs cités à édifier une muraille afin de se protéger : celle de Conimbriga date de la fin du IIe siècle après J.-C. , mais cela n’empêchera pas la ville d’être mise à sac à plusieurs reprises par les Suèves en 464 et en 468.

Le site est abandonné petit à petit et ce n’est qu’à la fin du XIXe siècle qu’il est redécouvert. Depuis les années 1930, les nombreuses recherches archéologiques, qui se poursuivent encore aujourd’hui, ont conduit à la création d’un musée et à la mise en valeur du site.