Leptis Magna

Comptoir commercial situé sur le littoral africain, Leptis Magna fut embellie sous Septime Sévère, empereur romain.

Leptis Magna fut fondée aux alentours du VIIe siècle av. J.-C.  par les Phéniciens. Véritable place commerciale, assurant le lien entre l’Orient et l’Occident le long de la côte libyenne, entre l’intérieur des terres et la mer. Leptis Magna ne fut pas longtemps considérée que comme l’un des nombreux comptoirs qui animaient le littoral africain. Bien que d’origine punique, la cité se rangea rapidement aux côtés de Rome, notamment lors du conflit opposant Rome et le Numide Jugurtha. En 108 av. J.-C., la cité devint une alliée de Rome et fut placée sous sa protection.

Les édifices monumentaux

C’est au cours du Ier siècle apr. J.-C. que la cité se développa et que furent construits le vieux forum – Forum Vetus – et le théâtre. Le vieux forum disposait de trois portiques qui encadraient les trois temples qui dominaient la place.De part et d’autre du temple central, dédié à Rome et Auguste, furent construits deux autres temples dédiés aux dieux tutélaires de la cité, Hercule et Liber (Bacchus). Ces deux divinité étaient les équivalents des deux anciennes divinités puniques qui étaient honorées dans la cité.

Sous Trajan, une curie vient compléter ce centre urbain, la cité ayant été élevée au rang de colonie. la cité disposait également de places commerciales, avec un macellum  construit à la fin du Ier siècle av. J.-C., composé d’un vaste portique au sein duquel se situaient deux bâtiments circulaires. La ville continua de se développer et fut dotée, toujours au cours du Ier siècle av. J-C., d’un amphithéâtre et au début du IIe siècle d’un cirque et de nouveaux thermes.

La Famillia Septimia

L’élévation de la cité au rang de colonie sous Trajan permit à un certain nombre de familles, dont la famillia Septimia, d’améliorer leur condition. Avec l’accession de l’un de ses membres, Septime Sévère, à la pourpre impériale, la cité se vit transformée par ce nouvel empereur, principal bienfaiteur de sa ville d’origine, à la fin du IIe siècle apr. J.-C. Il entreprit un grand nombre de travaux visant à embellir la cité et à en améliorer les infrastructures.

Le port fut reconstruit et de nouveaux monument furent édifiés, notamment le nouveau forum -ou forum sévérien- et la célèbre voie à colonnes. Leptis Magna connut alors un véritable âge d’or, mais au milieu du IVe siècle apr. J.-C., les premiers signes d’instabilité politique se firent sentir. La cité, forte d’une importante communauté chrétienne, se maintiendra tant bien que mal jusqu’au VIe siècle et l’arrivée des tribus arabes.