Les temples de Ranakpur : une merveille indienne

Ranakpur est une petite ville de l’Etat du Rajasthan en Inde. Elle se trouve dans la chaîne des Aravalli, au nord de la ville d’Udaipur. Il s’agit d’une destination aujourd’hui très prisée pour ses groupes de temples jaïns. Elle constitue d’ailleurs un haut lieu de pèlerinage dans le jaïnisme. Le temple d’Adinath se distingue de tous les autres. Découvrez pourquoi !

Le temple jaïn d’Adinath

Ce temple, tout de marbre blanc, est le plus important de Ranakpur. Sa beauté est telle qu’on l’inclut généralement dans tout itinéraire de circuit au Rajasthan. Il fut bâti au milieu du XVe siècle, à l’initiative de Dharna Sah, un riche marchand indien, qui avait vu le temple déjà construit en vision. C’est l’architecte Depaka qui fit les plans de cette vaste construction. Le temple d’Adinath compte 29 salles ainsi que 80 coupoles supportées par plus de 400 piliers. En tout, l’édifice compterait quelque 1444 piliers. Tous sont sculptés, mais avec des ornementations différentes toutefois. Même si on peut retrouver les mêmes motifs sur quelques piliers, ils ne se trouvent cependant pas au même emplacement. Les sculpteurs n’utilisent jamais la même combinaison de motifs sur chaque colonne.

Le temple aux Quatre visages

Ce temple est aussi connu sous le nom de Chumukha, ce qui veut dire « quatre faces ». Il abrite en effet un Tîrthankara à quatre faces, chacune étant orientée en direction d’un point cardinal. Outre ses belles colonnes, le temple répertorie aussi plusieurs sculptures de figures sacrées et d’animaux.  Le plus marquant est très certainement celui d’un magnifique éléphant. A l’instar des colonnes, les sculptures, d’une extrême finesse, se parent également de détails qui ne manquent pas d’éblouir les yeux. Et cela se répercute à chaque recoin du temple, et ce, jusqu’au plafond. Un audioguide permet de mieux comprendre l’histoire de ce temple et des éléments qui le composent.

Quand et comment visiter le temple ?

Il faut attendre midi pour pouvoir visiter le temple, qui le matin n’est ouvert qu’aux pratiquants du jaïnisme seulement. On peut en attendant aller déambuler sur la Grande Muraille d’Inde au Fort de Kumbhalgarh.  Homme et femme doivent enfiler une tenue qui couvre entièrement les jambes et les bras lors de la visite du temple. On ne doit pas apporter de l’eau, du cuir, des cigarettes ou encore des téléphones dans le temple. Les femmes qui ont leurs règles n’ont également pas le droit de visiter le temple. L’appareil photo est payant à l’entrée.