Arles

Avant d’être romaine, Arelate est d’abord une colonie grecque. Ce n’est qu’en 46 avant J.-C. qu’Arles devient une colonie romaine en soutenant Jules César contre Marseille.

Pendant trois siècles, la cité connaît plusieurs phases de construction et d’embellissement. Elle se dote d’édifices romains : thermes, théâtre, amphithéâtre, forum et remparts. L’évolution de la ville s’arrête dans les années 250-270 suite aux attaques des Alamans. Le développement d’Arles ne reprend qu’au IVe siècle, sous l’impulsion de l’empereur Constantin qui y séjourne à plusieurs reprises.

Une parure monumentale

Arles connaît une grande phase de construction monumentale qui commence dans les années 25-10 avant J.-C. C’est au cours de cette période que sont construits le forum, le théâtre et l’Arc de triomphe. Les arènes – l’amphithéâtre- sont édifiées à l’époque flavienne (69-96 après J.-C?-, à une période où la ville est de nouveau en expansion. Le cirque est quant à lui construit vers 149-150.

Le cœur de la ville

Le forum se trouve au centre de la ville, bordé par le cardo maximus et le decumanus maximus Autour d’une esplanade dallée de 3000 m² bordée de portiques s’organisent des boutiques, un temple et une basilique. À l’ouest du forum, l’aura sacra conserve encore le podium d’un temple. Les chercheurs supposent qu’ils s’agissait peut-être d’un temple tétrastyle dédié au Genius Augusti, puis aux Caesares, puis au Lares Augusti. On situe sa construction dans les années 26-25 avant J.-C.
Les portiques bordant le forum sont construits sur des cryptoportiques en forme de ∏ ouverts vers l’est, qui permettent de rattraper la déclivité du terrain. Les trois galeries ont la même largeur, à savoir 8,55 m : elles sont divisées en deux par des piles supportant des arcs surbaissés et sont éclairées par des soupiraux implantés à des distances variables. Une tête d’Octave, plusieurs chapiteaux, un bouclier et des fragments de bras y ont été retrouvés.
Vers la fin du IVe siècle, le forum est de moins en moins utilisé et commence à être pillé puis est utilisé pour constituer des habitations précaires. Les cryptogrammes font office de dépotoirs avant d’être divisés en caves pour des particuliers. La construction de l’église romane de Saint-Lucien met définitivement fin à son utilisation.