Nasca

Les géoglyphes

Les géoglyphes de Nasca ont fait couler beaucoup d’encre et ont inspiré les théories les plus fantaisistes. L’idée la plus répandue auprès du public concernait un système de pistes d’atterrissages à destination des visiteurs venus de l’espace…
A cela s’oppose une réflexion de logique : pourquoi ces êtres supérieurs, possédant une technologie leur permettant de voyager à travers l’univers, auraient-ils la nécessité d’une piste d’atterrissage quand nous autres humains parvenons à poser une sonde directement à la surface d’un corps céleste à plusieurs millions de kilomètres de distance ?
Si leur rôle exact fait encore débat, une utilisation liturgique des géoglyphes est privilégiée, par exemple au cours de processions rythmées par un calendrier rituel. Pour d’autres, certains motifs placés sur le flanc des collines pourraient être des marqueurs topographiques.

La brique d’adobe

La brique d’adobe est le matériau de construction principal des édifices pré-hispaniques dans les régions côtières d’Amérique du Sud.
Façonnées à la main, de forme rectangulaire ou conique, il s’agit de briques de terre crue laissées séchées au soleil. D’un point de vue stratégique, nous avons là une utilisation optimale du milieu désertique.
Plusieurs milliers de ces briques étaient nécessaires à l’édification d’un temple ou d’une pyramide, faisant intervenir une main-d’œuvre importante dans un travail communautaire impulsé par l’autorité d’un pouvoir dirigeant.